Un interprète qui cisèle les partitions, les scrute jusqu’au fond de l’âme et les illumine de ce qu’il y a trouvé de grand, de noble et de beau.
Il y a entente totale entre l’œuvre, le compositeur et l’interprète, nuancé à l’extrême, au toucher étincelant, délié, et toujours  ‘ en phase ’ avec la  partition (jean gallois : beethoven : 3 sonates-cypres)

Un jeu d’une grande clarté, nuancé, au timbre subtil et au toucher délicat.
Respiration large, équilibre des deux mains, souplesse du geste, élégance sans affectation : évidence et confort d’écoute (le monde de la musique : beethoven : 3 sonates-cypres)

De Spiegeleir nous offre de ce répertoire une vision originale et donne à ces oeuvres une nouvelle fraîcheur. Sa grâce, son agilité et son élégance forcent l’admiration (piano-le magazine : beethoven : 3 sonates-cypres)

His performance his quite lyrical and affecting; his ’Pour Elise ’ is one of the best you will hear (fanfare-USA : beethoven : bagatelles-pavane)

C’est extrêmement sensible et musical (l’éventail : beethoven : bagatelles)

De très jolies atmosphères sonores (diapason: forestissimo-pavane)

L’ensemble se tient avec beaucoup d’unité, à l’instar de ce que font Arrau ou Brendel. Un disque d ’un grand intérêt  musical!  (diapason : beethoven : 33 variations diabelli-cypres)

Une interprétation de toute beauté; une version à classer parmi les plus grandes; un disque à se procurer absolument! (crescendo : variations diabelli-cypres)

Des tableautins admirables d’atmosphère, que l’artiste a su rendre avec une technique délicate et subtile et une âme admirative (la semaine d’anvers : liszt, debussy et la nature-pavane)

Une anthologie extrêmement attachante (compact : jacques leduc : choix d’œuvres pour piano seul – avec j. genty-duchesne)

Jacques Leduc trouve en Olivier De Spiegeleir un admirable interprète, dont l'intelligence, le piquant rythmique, la palette des touchers, l'art des résonances cernent les couleurs de chaque versant esthétique d'un parcours de compositeur s'étendant sur un quart de siècle..."(piano le magazine : jacques leduc : intégrale de l’œuvre pour piano-cypres)

Le talentueux pianiste y suggère des liens, remonte les rhizomes communs qui nourrissent ces partitions... Les intitulés affiches la volonté de célébrer les maîtres, avec un respect empreint de modestie. Mais cette allégeance n'en reste jamais à l'évocation stérile. Elle devient stimulation créative, invitation à la découverte musicale"(le vif l'express : jacques leduc : intégrale de l’œuvre pour piano-cypres)

Un nouvel album reprenant les compositions de Jacques Leduc vient de sortir. Ce double CD “orchestré” par Olivier De Spiegeleir offre au public un tour d’horizon de près de quarante années de partitions. Avant d’être professeur au Conservatoire de Bruxelles, président de la SABAM et recteur de la chapelle musicale Reine Elisabeth, Jacques Leduc est avant tout un compositeur inévitable dans le monde de la musique classique belge de ces dernières décennies. Il est à l’origine d’une œuvre solide dans laquelle le piano tient une place importante. Dans ses œuvres pour piano seul, pour deux pianos, pour harpe, on retrouve le style et la personnalité de Jacques Leduc à travers des morceaux comme : Fantaisie sur un thème de Mozart, Hommage à Debussy ou encore Exercices pour célébrer Scarlatti. (JA – sabam 2003)